Comment faire la maintenance d’une scie circulaire ?

Outils pour réaliser la maintenance d'une scie circulaire

La scie circulaire est peut-être la scie la plus courante, tant chez les professionnels que chez les bricoleurs. Cependant, bien qu’il fasse partie intégrante de la famille des outils qui font souvent le plus gros du travail dans nos projets, c’est de loin l’outil dont la maintenance reste la plus négligée. Toutefois, la maintenance demeure une opération nécessaire à la fois pour votre sécurité que pour le bon fonctionnement de l’outil. En effet, une scie qui fonctionne mal peut provoquer des blessures graves, mais provoque aussi des éclats sur le bois à couper.

La checklist à suivre pour la maintenance d’une scie circulaire

Soyons réalistes, vous n’avez pas besoin d’être un « geek » pour faire une maintenance. En outre, le manuel d’utilisation typique d’une scie circulaire consacre au moins une page concernant les démarches relatives à sa maintenance. Par ailleurs, sur la plupart des scies (que ce soit une scie plongeante ou autres), il n’est pas nécessaire de lubrifier quoi que ce soit, cela se fait lors de la fabrication de l’outil. Il y a quelques pièces amovibles et un certain nombre d’outils peuvent être utilisés pour changer la lame. Mais même avec des outils aussi simples, il y a encore de petites choses à faire pour prolonger la durée de vie de votre scie. En voici la liste :

Vérifier le cordon ou la source d’alimentation

Tout d’abord, vérifiez périodiquement le cordon d’alimentation. Souvent, les utilisateurs l’enroulent autour de la scie elle-même. Cependant, cela peut entrainer une usure de l’œillet de fixation du cordon incorporer sur la scie. Ainsi, cela pose non seulement un problème de sécurité sous la forme d’électrocution, mais peut aussi endommager le moteur ou vous mettre hors service en plein milieu d’un projet. Si votre scie circulaire est sans fil, assurez-vous que la batterie ne présente aucun dommage visible.

Vérifier que les pales sont toujours dégagées

Ensuite, vérifiez l’orifice d’échappement et la cage autour de la lame pour vérifier la présence de débris. En effet, une utilisation intensive peut provoquer des refoulements et des obstructions autour des pales, et certains modèles entrainent en fait les débris de matériaux à l’intérieur de la coque. C’est souvent le cas lors de la coupe de matériaux autres que le bois, tels que des revêtements en vinyle, du plastique, du métal ou du bois « humide », qui peuvent tous s’agglutiner près de l’échappement. Pour la déboucher, débranchez l’appareil, ensuite retirez la lame et puis nettoyez-la minutieusement. Par ailleurs, il est également préférable de souffler de temps en temps la cage et l’orifice d’évacuation avec de l’air comprimé pour éliminer tout accrochage.

Vérifier la propreté de la lame de scie

Pour protéger la lame, évitez l’humidité excessive, sinon, elle risque de rouiller voire même de se fissurer. En outre, gardez votre lame de scie propre pour s’assurer d’obtenir de bonnes performances lors de la coupe. Le tartre, la sève et d’autres matériaux accumulés peuvent émousser la lame, exigeant par la suite une plus grande force de poussée et générer des niveaux accrus de chaleur par frottement. Par ailleurs, lorsque vous nettoyez une lame de scie circulaire, n’utilisez jamais de brosse métallique, car cela risque de l’endommager gravement. Utilisez plutôt une brosse en nylon ou en laiton pour appliquer de l’ammoniac ou une autre solution de nettoyage.